79552383_p

 

"Dès l'aéroport, on est aspiré par les arômes de l'Inde, l'encens, les épices et la merde. L'arrivée à Bombay, il aurait fallu que Céline l'écrive. Figurez-vous qu'ils étaient couchés dans cette ville, par grappes de familles, agglutinés par milliers sur les absences de trottoir, pataugeant dans la misère, en lutte pour l'espace vital et contre le système des castes, avec les gaz d'échappement et les rats en guise de voisinage. Bombay grouille. Elle est dense et pressée. L'intimité n'existe pas, il y a toujours quelqu'un dans votre mètre carré."

Julien BLANC-GRAS -  "Touriste" - 2011