Je ne suis jamais déçue par un livre d'Amélie Nothomb, même si ceux traitant de son enfance au Japon ont ma préférence, sa maîtrise de la langue me laisse chaque fois admirative et comblée.

Ce titre là sort un peu du lot à un égard, il me semble que les thèmes récurrents de la faim et de la beauté ne sont qu'à peine effleurés. Les épisodes hallucinatoires en revanche semblent s'imposer dans l'oeuvre d'Amélie, proportionnellement à l'humour qui s'éloigne. ça me tracasse. 

Je ne peux raconter même un peu de ce récit, qui m'a captivée, sans prendre la place de l'auteur puisqu'elle se met elle même en scène en tant que narrateur. Cette histoire me laisse des sentiments mêlés, à la fois étonnée et affligée par le dénouement. C'est tellement moche au final, cette lecture m'a un peu abattue ... 

9782253174158-T