La couverture de cette biographie est extrêmement bien choisie, elle fascinera le lecteur tout au long du récit ; quand bien même le personnage principal, mère de l'auteur, sera décrite dans des périodes de déchéance, c'est cette beauté évidente et douce que l'on conserve à l'esprit. Lucile est belle tout au long du livre et quoi qu'il arrive, cette prouesse du récit est en soi un grand hommage.

images

La première partie du livre est à la fois enthousiasmante et trompeuse, elle peint une famille nombreuse qui partage son bonheur simple avec un entourage incessant. Les grandes tablées, les naissances, les vacances et les amis ... On rit, on pleure, on vit, on s'aime et on s'expose à des drames.  Vivre est un risque. Le couple fondateur Georges et Liane est une merveille, on croit lire "l'art du bonheur" ... et puis doucement s'insèrent au récit des petits détails qui clochent, des éléments de doute. Or rien n'est pire que le doute, c'est Delphine de Vigan qui nous le dit. Jusque là le lecteur est plutôt content.

Nous entrons dans la vie adulte de Lucile lorsqu'elle quitte, jeune, la maison familiale pour devenir femme et mère, c'est aussi l'enfance de la narratrice qui débute dans cette deuxième partie. Ce sont les plus sombres années, les addictions, l'irresponsabilité, les échecs, les morts et l'installation de la maladie mentale. Le lecteur est effaré, il fait le lien avec la souche familiale, le lecteur espère ... 

... et il avait raison d'espérer ! car cette femme blessée peut encore renaître à la vie, être une splendide mère, une femme performante, volontaire et nous rassurer. Il faut toujours croire en la vie. Attachante d'un bout à l'autre, le lecteur pleurera Lucile.

De cette lecture on ressort mouliné(e), attaché(e) aux personnages autant qu'à l'auteur avec qui nous avons trituré les plaies. En fil conducteur toute la difficulté d'écrire et la douleur de comprendre nous sont  exposées par Delphine de Vigan. Sa réflexion et ses angoisses se diffusent naturellement dans l'histoire racontée. 

Ce livre est intime, beau et sincère. Delphine de Vigan nous a fait confiance.

 

Màj du 07/09/2013 : Je vous invite à consulter l'article du blog "Et hop, dans mon sac !", vous y trouverez des photos et un reportage sur la famille de Lucile http://linecesurinternet.blogspot.fr/2012/03/lire-delphine-et-voir-lucile.html?showComment=1378535692384#c7586859671010307824