Bernhard Schlink, écrivain allemand est né le 6 juillet 1944. 

En 1995, il publie Der Vorleser (Le Lecteur, publié en France en 1996 sous le titre Le Liseur), un roman partiellement autobiographique. Ce livre devient rapidement un bestseller. Il a été traduit dans 37 langues et fut le premier livre allemand à arriver en première position sur la liste de bestsellers publiée par le New-York Times.

****************************************************************

"Mensonges d'été" est un recueil de 7 nouvelles sur le thème du mensonge comme son titre le laisse deviner. Le "non-dit", plus que le mensonge véritable, est mis en situations au travers des problèmatiques du couple, mais aussi des relations familiales, terrain fertile s'il en est.

Bernard-Schlink-Mensonges-dété1

Le titre me semblait doux et léger, je croyais que la lecture de ce recueil serait allègre, tout au contraire j'y ai pénétré doucement et régulièrement comme dans l'eau fraîche d'un lac. J'ai lu avec attention, presque de la crainte, ces récits très singuliers et pourtant tous fédérés autour de moi dans un lourd malaise.

Ce sentiment gênant tient à la maîtrise de l'auteur, il donne assez de ressentis au lecteur sans pour autant valider les faits, aucune nouvelle ne s'achève ni ne se conclut. L'auteur lui-même pratique le "non-dit" alors que nos instincts nous ont laissé entendre la vérité, c'est ainsi que toute la pesanteur du mensonge nous accable autant que les personnages. 

Ces histoires courtes ne sont pas légères, on s'enfonce dans la réflexion, notre propre vécu remonte doucement à la surface du lac.

 

"Il n'avait jamais pu savoir si son regard était si profond parce que ses pensées et ses sentiments l'étaient, ou parce qu'il n'exprimait rien. Il ne le saurait jamais."

 

"Finalement, il dit : "ça a son charme, les vacances en fin de saison au Cap. (...) Parce qu'on a la plage pour soi. Parce qu'on trouve une table dans les restaurants où l'on n'en trouverait pas en pleine saison. Parce qu'on se sent moins seul que quand il y a beaucoup de monde." "