Les cinq quartiers de l'orange - Joanne HARRIS

orange Lecture commune pour le 30 mars avec Ankya et Bladelor, et challenge ABC 2010

Ce sont les livres que j'ai le plus aimés dont j'ai du mal à parler, et celui-ci m'a submergée de ... de quoi ? de bonheur ? d'envie ! Le goût du bonheur que j'aimerais avoir connu, les délices et défis d'une enfance digne de ce nom. Bien sûr il y a des drames, c'est l'occupation, et la mère est malade, droguée, ou folle ? Mais l'enfance peut se jouer du pire avec une inconscience légitime, un verger, un fleuve, l'été, l'amitié.

C'est l'histoire d'une femme ambigüe, pionnière du scrapbooking, exceptionnelle cuisinière qui aime son verger dont chaque arbre est une personne. Mirabelle Dartigen soigne sa terre avec dévotion et régale ses enfants de plats savoureux, chaque création culinaire est conservée dans un album où s'entrecroisent quelques notes mystérieuses. Cassis, Framboise et Reine-claude sont les prénoms sucrés de la fratrie Dartigen ; ils s'évadent souvent vers les bords de leur Loire pour échapper aux crises étranges de cette mère peu démonstratrice, violente, seule. Le loire est un fleuve sacré qui les réconforte et les défie, ils y retrouvent leur ami Paul, puis leur ami Tomas, le soldat allemand, lui aussi aime pêcher...

 

Naïveté, cruauté, passion, une maison en cendres où Framboise reviendra pourtant faire renaître l'abondance. Entourée de ses conserves, elle parvient à devenir une bonne grand-mère et donner plus d'amour qu'elle n'en a reçu. Hélas, le passé familial lui inflige une nouvelle épreuve, mais elle est très forte Framboise car chaque souvenir, douloureux soit-il, est ponctué d'un plat délicieux, d'un repas inoubliable, d'une récolte odorante.

Je n'ai pas lâché ce roman qui m'a envoûtée encore plusieurs jours après l'avoir refermé.

47668423_p