thilliezThriller, collection Pocket. ISBN 2-266-16295-0.
Prix des lecteurs, "quais du polar", effectivement c'est de la littérature de gare, racoleuse et bon marché. Je ne comprends pas ce qu'on lui trouve à ce nouvel auteur à succès. L'originalité du roman réside en sa localisation, le nord c'est glauque et les tueurs en série y sont crédibles, voire tristement célèbres... du Nord à la Belgique puis la Lorraine le vivier des enleveurs d'enfants, le plat pays des caves humides.

Ce livre est un patchwork de clichés et d'ingrédients volés aux succès de Chattam et surtout aux films d'horreurs de ces dernières années, on retrouve blair witch, destination finale, l'effet papillon... par touches successives, un peu d'ésotérisme "inavoué".

Le personnage principal, une femme ordinaire s'il en est : mère célibataire ensommeillée, sans vie sexuelle qui compense par le chocolat et les pizzas froides... Fiasco ! F Thilliez ne parvient pas à la rendre attachante, son idylle avec un collègue semble irréelle, globalement on sent que l'auteur la voulait atypique mais elle ne décolle pas du statut "incrédible".

Le dénouement est bâclé sur les 15  dernières pages. L'héroïne se jette dans la gueulle du loup, aux mains du monstre elle est sauvée miraculeusement par son collègue dans des circonstances que l'auteur lui même renonce à nous décrire.

Rien de palpitant, une succession de déjà vus. L'auteur surfe sur la vague d'un nouveau genre à succès, mais sans jamais l'enrichir de sa propre imagination ou d'un quelconque talent d'écriture.